Sélectionner une page

Une maison de poupée pour grands coquins bientôt en PACA

16
AVRIL 2018

Le 1er février, l’unique maison close avec des poupées pour adultes a débarqué à Paris. Xdolls est un espace de bien-être, dédié à des personnes majeures, qui propose de la location de poupées ultras réalistes. D’ici la fin de l’été, l’enseigne installera une franchise dans notre région ensoleillée.

Avant de vous voir grincer des dents, il est important de préciser que les jouets intimes pour adultes existent depuis la préhistoire. L’industrialisation de la poupée gonflable remonte au milieu des années 30. Le phénomène n’a donc rien de nouveau, et satisfaire des pulsions coquines avec des objets fait partie de l’humanité. Ce qu’il y a d’innovant c’est l’effort technologique, qui en découle depuis le début des années 2000. Les sex dolls sont des poupées de luxe, leur budget dépasse souvent le millier d’euros. Réservées à quelques privilégiés, elles demandent aussi un certain entretien, et une pièce pour les conserver. Alors une maison de poupées coquines, pourquoi pas. Dans le futur, elles favoriseront peut-être la disparition du plus vieux métier du monde. Et la libération de nombreuses femmes, bien réelles, qui sait ? Quoi qu’il en soit, Xdolls n’est pas un repère de cochons salasses. Non, la clientèle de cet espace de loisirs tourne autour de la quarantaine, et les catégories CSP + y sont le plus représentées.

L’idée pour ces couples, ou célibataires est de vivre une nouvelle expérience. Tout comme le phénomène Cinquante Nuances de Grey influence la vente de cravache, Xdolls reste une aventure érotique accessible à qui le désire. Et il est plutôt positif de voir des hommes jouer à la poupée ! Xdolls propose quatre poupées aux caractéristiques différentes. Chaque séance dure une heure, un minimum pour arriver à manipuler ces jouets pour adultes, assez lourds ; la plus légère pèse 22 kg ; fragiles, et articulés. L’enseigne affiche une option avec casque à réalité virtuelle. Préservatifs, et lubrifiant sont fournis et obligatoires. La structure met un accent particulier sur l’hygiène. Enfin, l’enseigne en propose aussi à la vente. Bref, quand nous avons contacté Joaquim Lousquy, le gérant, nous avons eu en ligne, un chef d’entreprise très courtois, connaissant parfaitement son sujet : « pour l’instant nos poupées sont présentées nues, car le silicone est une matière qui se tache beaucoup, et nous ne voulons pas les endommager. Par contre nous sommes en train de créer une gamme de vêtements spécifiques. » Voilà de quoi séduire, les adeptes des bas, collants, et autres lingeries. Sur sa page Facebook, l’enseigne se fait tout simplement lyncher, par des personnes qui ne semblent pas avoir franchi la porte de l’établissement. Pareillement, le patron tient encore à préciser qu’aucune option ne permet au client de simuler un viol « les dolls ne parlent même pas ». Pour les détracteurs de la cause féminine, Joaquim Lousquy poursuit « mi-mai je pense, nous aurons notre première poupée masculine, les demandes émanent aussi bien de nos clientes, que de nos clients. » Ce qui n’a rien d’étonnant, les adeptes de sexualités alternatives ont souvent l’esprit ouvert…. Enfin, le gérant dévoile, « par un procédé secret, nos dolls pourront présenter une température de 37° à l’arrivée du client. Et d’ici 3 ou 4 mois, nous implantons une franchise, parmi une quinzaine, dans la région PACA. » En espérant être invitée pour l’inauguration !

Clotilde Hélianthe

XDOLLS

En attendant, si vous montez à la capitale.

La discrétion est de rigueur dans cette maison.

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !