Sélectionner une page

Oui à l’équité du plaisir !

3 Décembre 2018

 

L’équité du plaisir, voilà une thématique qui commence à faire des vaguelettes. Le septième ciel pour toutes et tous, c’est pour bientôt ?

Les femmes revendiquent aujourd’hui l’accès à la volupté. Vous avez un doute ? En octobre dernier, nous avons publié un article sur le compte Instagram de @tasjoui créé en août par Dora Moutot. Mais le plaisir féminin n’en a pas à son coup d’essai. Arte a diffusé un reportage sur le clitoris il y a de ça quelques mois.

Le Sexpowerment (livre évoqué dans l’Édition du 17 septembre) de Camille Emmanuelle se présente actuellement au théâtre. La productrice Lucie Blush a lancé sa chaîne de porno alternatif, Lucie Makes Porn, en 2015. Sans compter tous les articles, les émissions, les références aux délices sensuels féminins traités et repris depuis plusieurs années. La quête orgasmique des belles est bien une réalité. N’oublions pas qu’elles sont les seules à posséder un organe uniquement dédié à leur plaisir. Cette démarche ne semble ni revendicative, ni agressive, ni même injustifiée.

Pendant des siècles la jouissance féminine a été présentée comme secondaire, voire inutile. Alors, effectivement cette demande peut-être déstabilisante pour les hommes, qui peuvent éprouver une certaine difficulté à se positionner. Toutefois cette requête peut également offrir aux couples une approche différente de la sexualité. Les amants peuvent y voir un échange physique plus juste, mais aussi plus original, savoureux, nouveau. Car la grande majorité de ces dames ne souhaitent pas entamer une lutte castratrice. Pour la plupart d’entre elles, c’est la volonté de partager ce plaisir trop souvent caché avec l’être qui est dans leur lit qui les motive. Alors messieurs, ne craignez rien, elles ne vous laisseront pas sur le banc de touche. Osez plutôt utiliser tous les atouts que la nature vous à donner pour vivre à deux de nouvelles expériences. Donc, pour Noël abandonnez l’ensemble de lingerie hors de prix, et optez pour quelques huiles de massage, et un petit jouet motorisé. Ces accessoires complèteront vos idées langoureuses. De toute façon dans quelques années, l’andropause influencera fortement votre grande forme matinale. À contrario, à la ménopause, le bouton de rose de madame sera toujours opérationnel, et ce 24 heures sur 24 heures, alors autant prendre un peu d’avance.

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !