Sélectionner une page

Luthier, un travail manuel au service de l’art

03

OCTOBRE 2018

Il y a dans notre département des personnes qui possèdent un véritable savoir-faire. Nous avons rencontré Dominique Deschamps, artisan en lutherie, depuis plus de quarante ans. 

Le luthier est un artisan qui œuvre dans la fabrication, la restauration, et la réparation des instruments à cordes.

La rue Paul Lendrin à Toulon abrite l’atelier de Dominique Deschamps. « Je suis spécialisé dans les instruments du quatuor : le violon, l’alto, le violoncelle. Je travaille aussi sur les contrebasses. Il faut savoir qu’aucun diplôme n’est demandé pour s’installer comme luthier, bien qu’il existe un diplôme qui se passe en 4 ou 5 ans. Durant cette période on apprend essentiellement la construction d’un instrument.Il existe quelques écoles en France et en Europe. Mais il est conseillé pour les jeunes qui terminent ce cursus de passer plusieurs années chez un luthier déjà installé. C’est un peu le même principe que le maître et son apprenti, ou son disciple. Je suis membre de Groupe des Luthiers et Archetiers d’Art de France, congrégation fondée par Étienne Vatelot, luthier mondialement connu, et décédé aujourd’hui. La lutherie est une passion qui vient avec la pratique. Luthiern tout le monde trouve que c’est beau comme métier, mais il y a aussi des difficultés , des moments de découragement. Moi j’exerce depuis 1977, et je me suis installé à Toulon en 1988. Je pense que le métier ne s’éteindra pas, car des jeunes s’y intéressent. LE plus important pour un luthier est de transmettre à quelqu’un ce qu’il a appris. Je crois que c’est la plus grande tristesse de ne pas transmettre son atelier. »

Dominique fait de la vente, de la location d’instrument et d’accessoires, mais aussi de la réparation, et de la restauration.

Clotilde Hélianthe

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !