Sélectionner une page

L’ouverture de cette voie du tombolo initialement programmée le 30 mars doit être repoussée à la mi-avril.

02

AVRIL 2018

La raison de ce report: de gros coups de vents qui ont généré des dégâts importants.

Les adeptes de la marche, du vélo, du roller et de la course à pied bénéficient de quinze jours supplémentaires pour profiter de la piétonnisation de la route du sel à l’Almanarre.

Les travaux lancés sur cet espace naturel soumis aux largades et aux coups de vent sont plus importants que prévus. La municipalité a donc reporté l’ouverture à la circulation motorisée du 30 mars à la mi-avril afin de panser les plaies du tombolo grignoté par la mer.

Il faut dire que pendant l’intersaison, le tombolo ouest et la route du sel ont dû affronter une forte largade le 11 décembre 2017. Comme l’indiquent les services de la ville d’Hyères, « lors de cette tempête de sud-ouest, assez exceptionnelle, les vagues ont atteint une hauteur de 4,5m au large. Cette tempête a été suivie par de nombreux coups de vent jusqu’au 5 février« .

Après la tempête, le calme? Non pas vraiment. « Une nouvelle série de vents est intervenue du 5 au 19 mars« .

Cordon dunaire reconstitué

Sur la partie nord, les mouvements de houle ont des conséquences substantielles. À commencer par la destruction du cordon dunaire et des casiers de ganivelles.

S’en est suivi l’amoncellement d’une quantité de posidonies et de sable sur la route, mais aussi dans les établissements longeant la plage et dans le canal de ceinture des salins des Pesquiers.

Quant à la chaussée, les dégradations ont aussi été importantes. Comme si la nature avait voulu effacer toute trace d’intervention humaine.

Alors comment les services de la ville ont dû gérer la remise en état de cette fine langue de terre reliant la presqu’île au continent? En profitant d’abord de périodes de calme météorologique pour procéder au nettoyage du sable et de la posidonie accumulés sur la route et dans le canal des salins.

Des matériaux ont été utilisés pour reformer une partie du cordon dunaire », précise-t-on en mairie. Des apports de sable ont donc été nécessaires pour « compenser l’absence de source naturelle en sédiment et limiter le phénomène d’érosion »

Quant aux ganivelles – barrières en bois destinées à éviter le piétinement par les visiteurs et visant à reconstituer la dune – elles ont été repositionnées afin de participer au développement de la végétation après les assauts hivernaux.

Fludifier la circulation

Côté route, il a fallu reconstituer « 500 m² de chaussée (couche de fondation, mise en œuvre des enrobés et reprise de quelques nids de poules et accotements)« .

La réouverture à la mi-avril devrait fluidifier la circulation sur l’ensemble de la presqu’île de Giens pour les vacances de printemps.

Source Var Matin du 28 Mars 2018.

Crédit photo : Facebook ville d’Hyères

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !