Sélectionner une page

L’HERMIONE « Meraviho» di mar… à Touloun dóu 5 au 9 d’abriéu

16

AVRIL 2018

En 1997, l’assouciacioun « Hermione-La Fayette » s’es  lançado dins uno  estraourdinàri aventuro : la recoustrucioun de la « fregato de la Liberta ». Uno fregato es un navire de 3 mast e d’un soulet pount de batarié.  Un coumandant de trìo en Yann Cariou que naviguè e coumandè deja  lou Belem, partajo soun afougamen. Es  un testimòni de l’istòri navalo de l’arsena de Rochefort,  e lou  simbole de la fraternita « franco-americano ». En mars 1780, Gilbert du Motier, marqués de La Fayette embarquè à bord de la remirablo e majestouso Hermione, coumandado pèr Louvis Rèinié Magdeleine Le Vassor de la Touche Tréville « comte de Tréville ».  Pèr fin d’adurre uno ajudo militàri e financiero i troupo  dóu generau Washington, La Fayette partiguè coumbatre au coustat dis insurgènt american que luchavon pèr soun independènci countro lis Anglés. Noumbrous e rude fuguèron li coumbat au fiéu di mes pèr capita  la vitòri. Lou 25 de febrié 1782, l’Hermione s’entournè pèr Rochefort soun port d’estaco. En fin finalo, reprenguè sa messioun d’escorto de bastimen marchand subre-tout dins lis Indo. Malurousamen, à la seguido d’uno  errour de piloutage au large dòu Croisic proche dóu grau de la Lèro,  lou batèu se prefoundè en 1793.

Reino Oberti  Escolo dis Isclo d’Or  Iero

Traduction

L’ HERMIONE « Merveille » des mers… à Toulon du 5 au 9 avril.

En 1997, l’association « Hermione-La Fayette » s’est lancée dans une aventure extraordinaire : la reconstruction de «  la frégate de la Liberté ». Une frégate est un navire de 3 mâts et d’un seul pont de batterie. Un commandant d’exception, Yann Carriou qui navigua et commanda déjà le Belem, partage sa passion. C’est un témoignage de l’histoire navale de l’arsenal de Rochefort, et le symbole de la fraternité « franco-américaine ». En mars 1780, Gilbert du Motier, marquis de la Fayette embarqua à bord de l’admirable et majestueuse Hermione, commandée par Louis René Madeleine Le Vassor de la Touche Tréville « comte de Tréville ». Afin d’apporter une aide militaire et financière aux troupes du général Washington, La Fayette partit combattre aux côtés des insurgés américains qui luttaient pour leur indépendance contre les Anglais. Nombreux et rudes furent les combats au fil des mois, pour enfin arriver à la victoire. Le 25 février 1782, l’Hermione retourna à Rochefort son port d’attache. Finalement, elle reprit sa mission d’escorteur de navires marchands surtout dans les Indes. Malheureusement, à la suite d’une erreur de pilotage au large du Croisic près de l’estuaire de la Loire, le bateau coula en 1793.

Reine Oberti   Escolo dis Isclo d’Or  Hyère

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !