Sélectionner une page

La séduction, drague ou domination ?

16

JUILLET 2018

Séduire, est-ce une manière de demander à l’autre son consentement pour rentrer en relation ? Ou est-ce l’utilisation de stratagèmes pour imposer son propre désir ?

Comme pour toute chose, il semble que la manière d’appréhender la séduction soit la manière dont chacun la perçoit. Nous évoquerons dans ce billet, la séduction bienveillante, la volonté de rapprochement entre deux êtres qui permet à chacun d’adapter son comportement pour dire : « oui, tu me plais bien ».

Ce petit jeu subtil qui utilise aussi bien le verbe, le regard, et la gestuelle, est juste de la communication ! Le jeu de séduction se veut agréable et consenti, d’ailleurs personne n’empêche un des deux protagonistes d’envoyer l’autre paître. À l’heure où l’espèce humaine semble de plus en plus s’éloigner des relations réelles, pour se cacher derrière un écran, la séduction se veut un lieu de rapprochement, de loisirs, de test, de plaisir. Car elle est belle est bien partout. Qu’est-ce qu’une campagne publicitaire, sinon de la séduction ? Qu’est qu’un entretien d’embauche, sinon chercher à se montrer sous son meilleur jour pour décrocher un job ? Alors, pourquoi la diaboliser quand elle rentre dans la sphère privée ? Pourquoi vouloir voir dans cette mise en scène une attaque stratégique, souvent jugée dévalorisante pour la femme.

La femme n’a-t-elle pas elle aussi, la possibilité d’aller à la rencontre de l’autre pour abuser elle aussi de son pouvoir de séduction ? Ne dispose-t-elle pas des mêmes capacités cérébrales qu’un homme pour jeter son dévolu sur une éventuelle proie ? La séduction est une approche qui se veut fine, et délicate. Un déplacement furtif sur la pointe des pieds, une main tendue, des signaux envoyés, elle ne doit pas être confondu par un vulgaire « oh, mais t’es bonne, ho je te parle ! ». Car dans ce cas précis, nous sommes à des années-lumière de la finesse, et de la subtilité.

Alors, séduisez encore et encore ! Et ce même si les neurosciences arrivent à grands pas pour nous expliquer que la séduction n’est qu’une histoire de chimie, d’hormones, ou de recherche primitive d’un éventuel partenaire reproductif fiable pour faire perdurer notre code génétique. Abusez de la séduction, pour une nouvelle rencontre, comme avec la personne qui partage votre vie, car c’est avec elle que naissent les premiers souvenirs des amoureux !

Clotilde Hélianthe

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !