Sélectionner une page

LA FÈVE EN PASSE DE DEVENIR UNE RÉALITÉ

05
MARS 2018

Comme un symbole, le projet de Monnaie Locale Complémentaire (MLC) de la grande aire toulonnaise a désormais un visage… Ou plutôt un billet, designé par Aurélien Prudhomme. Une approche moderne et colorée qui assoit un peu plus dans le réel cette initiative citoyenne.

Les MLC fleurissent un peu partout sur le territoire national. Une cinquantaine sont aujourd’hui en circulation, phénomène encouragé par la crise de 2008. Il y a Radis en Alsace ou Eusko au Pays basque, et prochainement La Fève sur la grande aire toulonnaise.

Pourquoi une MLC ?

Les MLC ont vocation à compléter l’utilisation de l’Euro et non à le remplacer, pratique interdite par la loi. Créées sur une zone géographique limitée, elles ne peuvent se retrouver, en l’espèce, sur un compte en banque. Ces monnaies circulent de fait six fois plus vite qu’une monnaie classique, et exclusivement au service de l’économie réelle et locale. Leur utilisation et réussite résultent d’une démarche citoyenne, presque militante, commune à l’ensemble des acteurs : consommateurs, commerçants, partenaires. Prenons l’exemple d’un expert-comptable qui irait dépenser ses Fèves dans une épicerie adhérente. Avec cette même monnaie, le responsable de l’épicerie va payer une agence de communication du territoire pour la création de son nouveau logo. Agence qui paiera son expert-comptable (celui du début) également avec des fèves… La monnaie reste dans le même circuit, fait tourner l’économie locale.

Qui contrôle la MLC ?

Chaque MLC est encadrée par une association. Pour La Fève, il s’agit de l’Association pour le développement d’une monnaie citoyenne sur l’aire toulonnaise et la vallée du Gapeau. Depuis sa création en février 2016, elle concourt principalement à la promotion et la mise en place de la future monnaie. Viendra ensuite le temps de l’édition des billets, de l’administration et la gestion au quotidien de La Fève. L’association organise régulièrement des forums et Apéro Fève, ouverts à tous, pour finaliser les démarches de création.

Jeremy Capitano

Vous retrouverez l’ensemble des éléments sur

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !