Sélectionner une page

JEAN-PIERRE BLANC : « UNE RECONNAISSANCE DE CE QUE NOUS SOMMES »

JEAN-PIERRE BLANC : « UNE RECONNAISSANCE DE CE QUE NOUS SOMMES »

A l’aube du 32ème Festival International de Mode et de Photographie d’Hyères-les-Palmiers et quelques semaines après la labélisation « Centre d’art d’intérêt national », Jean-Pierre Blanc, directeur de la Villa Noailles, nous reçoit dans l’une des nouvelles salles d’exposition du bâtiment.

 

L’Edition Varoise : Que représente pour vous et vos équipes ce nouveau label ?

Jean-Pierre Blanc : C’est une nouvelle étape pour la Villa Noailles, dans sa dimension « centre d’art ». Nous étions subventionnés puis conventionnés, nous voici labellisés. Une première pour une institution liée aux arts plastiques dont nous partageons la fierté avec notre public. Je n’ai jamais autant reçu de messages de félicitations sur les réseaux sociaux que depuis la visite du Chef de l’Etat François Hollande (le 18 mars). Cela restera l’un des moments forts de la jeune vie de notre centre d’art.

EV : Comment avez-vous su convaincre la Ministre de la Culture Audrey Azoulay ?

J-P. B : Ce n’est pas un travail de lobby mais simplement une reconnaissance de ce que nous sommes, de ce que nous représentons sur notre territoire. En 14 ans d’existence du centre d’art, quatre ministres se sont succédé au ministère de la Culture ; de Jean-Jacques Aillagon à Audrey Azoulay, chacun a été tenu informé de la direction de notre travail. Aujourd’hui un lien particulier a effectivement été tissé avec la Ministre et ses équipes et je pense ne pas me tromper en disant que nous continuerons d’échanger au-delà des échéances électorales prochaines.

EV : En quoi cette labellisation va-t-elle changer les choses ?

J-P. B : Ce label nous permet d’envisager l’avenir sereinement, de grandir encore plus, de rester un lieu ouvert à tous, dont toutes les propositions sont gratuites. Nous allons inaugurer de nouveaux espaces à l’intérieur même de la Villa Noailles, en améliorer les accès, reconstruire la Villa Gandarillas (NDLR détruite par un incendie), installer un centre de recherche au cœur de la ville d’Hyères, travailler en direction de nouveaux publics comme les séniors. Il y a tant de choses à faire !

EV : Du 27 avril au 1er mai, l’incontournable Festival International de Mode et de Photographie, qui ne s’endort pas sur ses lauriers…

J-P. B : Nous essayons de proposer des nouveautés à chacune des éditions, par exemple cette année un prix de l’accessoire de mode avec Swarovski et Chanel ou le prix de la photographie « American Vintage » dont nous sommes très fiers puisque le siège de la marque est situé dans le Var à Signes. Cette 32ème édition sera aussi marquée par l’exposition d’Arno Bani, qui a photographié Michael Jackson. L’émission d’Ariel Wiezman sur Radio Nova sera en direct de la Villa Noailles et trois concerts seront organisés… Les défilés restent l’attraction phare du festival, le grand public y est convié gratuitement avec des places à réserver en ligne (www.villanoailles-hyeres32.com) à partir du samedi 22 avril. Nous avons hâte.

A propos de l’Auteur:

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !