Sélectionner une page

IMS Shipyard, le nouveau site d’IMS 700

IMS Shipyard, le nouveau site d’IMS 700

IMS Shipyard, le nouveau site d’IMS 700Le chantier de refit et de maintenance naval IMS Shipyard dispose désormais d’un site IMS 700, qui complète le site historique IMS 300.

Un an : c’est le temps qu’il a fallu à IMS Shipyard pour transformer l’imposante base aéronavale de Saint-Mandrier en un chantier naval ultra performant, aux infrastructures exceptionnelles, et devenir le fleuron de la plaisance en Méditerranée.

En décembre 2014, après les neuf mois de travaux sur l’ancienne base aéronavale de Saint-Mandrier, le premier yacht était mis à terre avec cinq jours d’avance sur le calendrier. Le 17 mars, un an après le début des travaux, la totalité du site était livrée par le groupe Eiffage. Depuis début 2015, les yachts se succèdent sur le tarmac qui a accueilli déjà une trentaine d’unités. Sur ses deux sites, IMS 300 et IMS 700, IMS Shipyard peut accueillir jusqu’à 100 yachts de 20 à 80 mètres simultanément.

« Il s’agit d’un développement exceptionnel, très important pour l’industrie de la réparation navale », commente Denis Pellegrino, Président directeur général, qui d’ajoute : « il n’existait pas de site de cette envergure sur l’arc méditerranéen. Nous sommes fiers d’avoir relevé ce défi et remercions tous ceux qui ont cru à ce projet et nous ont soutenus dans sa réalisation ».

Les infrastructures sont impressionnantes, les espaces couverts, monumentaux. A titre d’exemple, le hangar n°1, qui abritait jusqu’à deux hydravions du temps de la base aéronavale (B.A.N) peut aligner simultanément trois yachts jusqu’à 50 m de long pour des travaux de peinture.

Gilles Carvoyeur

A propos de l’Auteur:

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !