Sélectionner une page

Des boutiques de Cannabis en France

18

JUIN 2018

La première boutique  a ouvert  dans le XIe arrondissement et elle  connaît un succès monstre, à tel point que son gérant a été contraint de fermer ses portes plus tôt le jour de l’ouverture, pour rupture de stock.

Ce sont majoritairement des hommes qui font la queue devant cette boutique nommée « Cofyshop », au 140 rue Amelot Paris. Il ne s’agit pourtant pas d’un coffee-shop comme on peut en trouver à Amsterdam. Le gérant, Joaquim Lousquy, 29 ans, s’appuie en fait sur un flou juridique concernant la vente de produits contenant du cannabidiol (CBD), la molécule du cannabis thérapeutique.

Tout sauf une drogue

Les effets sont évidemment différents du cannabis vendu illégalement. Dans celui-ci, il n’y a pas de THC mais du CBD (ou cannabidiol), vendu comme relaxant naturel. Mais est-ce vraiment sans danger pour les consommateurs ? Oui pour les addictologues. « Le CBD n’est pas un stupéfiant (…) c’est tout sauf une drogue« . En revanche, les spécialistes mettent en garde sur la nécessité de mieux contrôler ces produits.

Des produits ne dépassant pas un THC de 0,2%

La loi française n’interdit pas la vente de produits contenant du cannabidiol dès lors que sa teneur en THC n’excède pas 0,2%.

Les produits vendus au « Cofyshop » ne contiennent qu’une dose minime de tétrahydrocannabinol (THC).

Plusieurs autres boutiques ont déjà ouvert en France, notamment à Lille ou Montpellier.

En liquide pour les cigarettes électroniques, bonbons à base de chanvre, fleurs sèches ou résines de cannabis, on trouve toutes les sortes. Rien de plus simple pour en trouver désormais. Et les clients s’y bousculent. « Cela m’évite de prendre des cachets pour dormir. C’est utile pour dormir« , témoigne un homme. « J’ai mal dans les mains et les épaules, si ça peut me soulager«  explique une autre…

Joaquim Lousquy avait déjà défrayé la chronique en ouvrant « Xdolls », le 1er février dernier. Une boutique où il est possible de s’attacher les services de poupées en silicone, inertes, grandeur nature, avec de gros seins. Le tout pour 89€ / heure écrit Le Parisien.

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !