Sélectionner une page

Christiane Hummel : « Je suis un maire en colère » !

Christiane Hummel : « Je suis un maire en colère » !

CHRISTIANE HUMMEL JE SUIS UN MAIRE EN COLERE 1Le sénateur-maire de La Valette l’affirme : « l’année 2016 sera la plus difficile de tout mon mandat ».

Christiane Hummel, exprime sa colère. Une colère fondée sur le manque de respect de l’État vis à vis des maires.

L’Inspection Académique a inscrit des enfants de migrants dans les écoles de La Valette sans vous prévenir ?

Au hasard d’une visite dans une école, on s’est aperçu que des enfants de migrants étaient scolarisés. L’Inspection académique avait inscrit les enfants dans les écoles et cantine alors que l’inscription se fait à la mairie. Un hôtel de la Valette a été réquisitionné par l’Inspection académique et l’état pour accueillir des demandeurs d’asiles ou déboutés du droit d’asile. Plusieurs familles Tchéchènes et Ukrainiennes, des gens qui ne sont pas de même origine religieuse, s’y sont installées et cela continue. Je voulais poser la question au Sénat, mais les événements de novembre sont intervenus. Il y avait d’autres priorités.

Elle ajoute : J’ai adressé une lettre au Ministre de l’Intérieur, pour lui dire que lorsqu’on agit de cette façon avec les maires, ce n’est pas la peine de leur demander, ensuite, d’accueillir les migrants. A La Valette, on sait accueillir des enfants qui ne parlent pas un mot de français, on l’a déjà fait. Alors qu’on réfléchissait sur la façon de procéder, on nous a mis devant le fait accompli. Je suis en colère par ce manque de respect. Le maire est le dernier élément qui reste de la démocratie. Si les maires baissent les bras, je ne sais pas où ira notre pays qui est déjà mal en point au niveau de la démocratie.  Il est très difficile d’être maire dans le contexte actuel. Les gens critiquent les hommes politiques mais les maires sont tous honnêtes, c’est pourquoi il ne faut pas les traiter n’importe comment !

CHRISTIANE HUMMEL JE SUIS UN MAIRE EN COLERE 2La Valette connaît une baisse de dotations de l’État d’un montant de 2,3 millions…

Pour offrir les mêmes services, il faudrait que j’augmente les impôts de 11% ! Je ne sais pas encore si je vais augmenter les impôts. En 2015, nous avons eu une baisse de 600 000€ de dotations. Pour 2016, nous prévoyons une baisse de 750 000€. Pour des raisons éminemment politiques, il y aura moins de baisse de dotations en 2017. Malgré cela, nous avons préparé l’avenir de La Valette en terme de logements et de commerces.

Vous avez 800 hectares d’espaces verts protégés, inconstructibles sur les 1 500 hectares de la commune. La loi ALUR vous oblige à densifier les terrains constructibles ?

La loi ALUR peut avoir des conséquences néfastes. Elle a été faite pour densifier les centre ville, en supprimant le coefficient d’occupation des sols. Si on l’appliquait à La Valette, on arriverait à 85 000 habitants.On a mis le PLU en modification et révision. Cela permet de donner un sursis à statuer. Cela permet de maintenir la ville. On limite les surfaces imperméabilisées.

Qu’est il prévu à l’emplacement de l’ex Barnéoud, à Grand Var ?

On pouvait faire 70 000 m2 de surfaces commerciales, au détriment des commerces de la Valette et des villes voisines. Nous avons inscrit dans la modification du PLU, des constructions de logements. 300 logements seront livrés en 2017 dont 50% de logements sociaux. Ce sera un immeuble très contemporain. Le projet est suivi par le célèbre architecte Willemotte.

L’autoroute va-t-elle enfin s’élargir ?

Oui, j’ai reçu ESCOTA récemment. Il est prévu un élargissement de l’autoroute 2 fois 3 voies, bordée de murs anti-bruit, promis par l’État, depuis le début de mon mandat, il y a 33 ans !

PRESSE AGENCE
Photos André Goffin

A propos de l’Auteur:

Les derniers Tweets

Newsletter

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !