Sélectionner une page

Charles Aznavour Salut l’artiste

03

OCTOBRE 2018

De son vrai nom Shahnourh Varinag Aznavourian né le 22 mai 1924 à Paris. Charles voit le jour par hasard en France, alors que ses parents attendent un visa pour les Etats-Unis.

Le succès viendra tard à l’âge de 36 ans avec sa chanson « je m’voyais déjà » qui raconte l’histoire d’un artiste dont la carrière ne décolle pas. Proposé à Yves Montant il l’a refusera…

Le succès ne le quittera plus.

Que l’on aime l’artiste ou pas, il aura écrit des chansons avec des textes dans lesquels nous pouvons retrouver des périodes de notre vie !

Il n’aura pas tenu la promesse faite à sa sœur, vivre jusqu’à 100 ans ! Il s’est éteint ce lundi 1er octobre dans son sommeil….

Hier encore j’avais vingt ans, je caressais le temps et jouais de la vie comme on joue de l’amour, et je vivais la nuit sans compter sur mes jours../..

Dans le bruit familier de la boîte à la mode, aux lueurs psychédéliques au curieux décorum, nous découvrons assis sur des chaises incommodes les derniers disques pop, poussés au maximum../..

C’est là qu’on s’est connu parmi ceux de notre âge, toi vêtue en Indienne et moi en col Mao../..

Désormais on ne nous verra plus ensemble, désormais mon cœur vivra sous les décombres, de ce monde qui nous ressemble et que le temps a dévasté../..

Les parois de ma vie sont lisses, je m’y accroche mais je glisse, lentement vers ma destinée Mourir d’aimer../..

J’ai travaillé, des années, sans répit, jour et nuit, pour réussir, pour gravir les sommets, en oubliant, souvent dans ma course contre le temps, mes amis, mes amours, mes emmerdes../..

Je m’voyais déjà en haut de l’affiche, en dix fois plus gros que n’importe qui mon nom s’étalait, je m’voyais déjà adulé et riche, signant mes photos aux admirateurs qui se bousculaient, j’étais le plus grand des grands fantaisistes, faisant un succès si fort que les gens m’acclamaient debout../..

Avec un brin de nostalgie, je nourris mon ancien pick-up de vinyles que j’avais acquis dans mes folles années Be Bop, je me verse un fond de whisky et de secourir mes pensées, embuées de mélancolie../..

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !