Sélectionner une page

ALEXIS GODILLOT, L’OME QUE GAUBEJÈ IERO À SOUN IMAGE

18

JUIN 2018

Eissi d’uno famiho moudèsto, caminè à pèd descaus fin-qu’à l’age de 12 an. Mai soun engèni creatiéu lou fara lèu passa de la paureta à la richesso pèr lou desvouloupamen d’entre-presso endustrialo e coumercialo que beileijè emé sucès. En 1839, èro maire de St-Ouen, proche Paris.

En 1853, dóu tèms de la guerro de Crimèio, pèr ajuda li sóudat, enventè la proumiero caussaduro mountanto, impermeablo, emé diferenciacioun entre li dous pèd. Fuguè nouma fournissèire ouficiau de l’armado franceso qu’equipè tambèn en tibanèu, sello e acessòri divers.

Riche que-noun-sai, s’istalè à Iero en 1864 ounte croumpè l’Oustalarié dis Isclo d’Or. Venguè pièi lou mai impourtant prouprietàri founsié durbènt de làrgis avengudo : Gallieni, Beauregard, Victoria entre autre, e subre-tout la mai bello que porto soun noum, ournado de paumié e d’un elegant moubilié urban : font, lumenié, ban publi. Faguè coustruire pèr l’architèite Pèire Chapoulard de grands inmoble e d’ufanóusi vila demié li qualo la siéuno, Vila Michel en 1882.

Iero, estacioun ivernalo,  ié dèu dounc la maje part de soun patrimòni architeiturau e vegetau. Pamens, maugrat soun desir founs, n’en sara jamai elegi maire, d’ùni jalousant belèu sa reüssido.

Alan Brunaud / Escolo dis Isclo d’Or

Traduction

ALEXIS GODILLOT, L’HOMME QUI MODELA HYÈRES À SON IMAGE

Issu d’une famille modeste, il marcha pieds nus jusqu’à l’âge de 12 ans. Mais son génie créatif le fera vite passer de la pauvreté à la richesse par le développement d’entreprises industrielles et commerciales qu’il dirigea avec succès. En 1839, il était maire de St-Ouen dans la banlieue parisienne.

En 1853, au cours de la guerre de Crimée, pour améliorer le confort des soldats, il inventa la première chaussure montante, imperméable, avec différenciation entre les deux pieds. Il fut nommé fournisseur officiel de l’armée française qu’il équipa aussi en tentes, selles et accessoires divers.

Richissime, il s’installa à Hyères en 1864 où il acheta l’Hôtel des Îles d’Or et devint ensuite le plus important propriétaire foncier de la ville ouvrant de larges avenues : Galliéni, Beauregard Victoria entre autres, et surtout la plus belle qui porte son nom, agrémentée de palmiers et d’un élégant mobilier urbain : fontaines, luminaires, bancs publics. Il fit construire par l’architecte Pierre Chapoulard de grands immeubles et de somptueuses villas parmi lesquelles la sienne, Villa Henri Michel puis St-Hubert en 1882.

Hyères, station hivernale, lui doit donc la plupart de son patrimoine architectural et végétal. Cependant, malgré son désir profond, il n’en sera jamais élu maire, certains jalousant peut-être sa réussite. 

Alain Brunaud  « Escolo dis Isclo  d’Or » Hyères

L'Edition Varoise

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez la dernière édition du journal, un résumé de quelques articles, les jeux ...

Vous êtes abonné(e) !